La prochaine conférence du Cercle aura lieu le jeudi 22 février prochain à 20h00 au Foyer culturel de Saint-Ghislain (Grand-Place, 37 à 7330 Saint-Ghislain, salle du haut). Nous aurons le plaisir de recevoir Monsieur Benoît Van Caenegem (conservateur de la collégiale Sainte- Waudru et de son Trésor) qui abordera le sujet suivant : 

 

Des Moniales, un Chapitre,  

des chanoinesses, un Trésor et ...  

presque de l’oubli ! 

 

Essentielles dans les cérémonies du Doudou liées à la Ducasse (procession, descente et remonte de la châsse), les chanoinesses de Sainte-Waudru restent pour beaucoup des inconnues. 

Quelle institution existait du temps de Waudru ? Comment est-on passé d’un « système abbatial » à un Chapitre noble ? Comment était dirigé le Chapitre de Sainte-Waudru et comment étaient désignées les personnes qui en avaient la charge ? 

Quand on parle des chanoinesses, il faut naturellement évoquer la collégiale et l’Art. La collégiale parce que c’était leur église privée et personnelle. Et l’Art dans la collégiale : c’est le coup d’audace de quelques femmes de commander un jubé à Jacques Du Brœucq, artiste au style novateur pour l’époque ; c’est un ensemble de verrières qui met en couleur la collégiale au fil du temps tout en étant un « acte politique » ; c’est quelques œuvres conservées au Trésor de la collégiale et qui parlent du sens du beau toujours défendu par les chanoinesses... Sans oublier les questions souvent posées. Qui furent les dernières chanoinesses ? Quand a disparu le Chapitre ? Qui fut l’ultime à pouvoir dire « J’étais chanoinesse de Sainte-Waudru » ? 

Et pourtant, dans ce qui fut leur collégiale, les chanoinesses semblent, à première vue, presque oubliées, presque effacées. 

Tels sont les regards qui seront portés, pas forcément dans cet ordre et en en survolant certains, sur une institution qui a légué son Trésor aux Montois et aux habitants de la région ... 

 

Benoît VAN CAENEGEM, 

conservateur de la collégiale Sainte-Waudru et de son Trésor

Photos ©Vincent Rousseau